Tout d'abord, la paternité de l'invention du mouvement automatique est encore controversée. Certains disent que c'était Abraham-Louis Perrelet (1777) tandis que d'autres attribuent ce fait à Hubert Sarton (1778). Quoi qu'il en soit, le remontage automatique à plusieurs siècles. Incorporé dans une montre par un inventeur français du XVIIIe siècle, Pierre Joseph de Rivaz, et perfectionné par John Harwood au début du XXe siècle. Harwood, un réparateur horloger de Bolton près de Manchester en Angleterre, a développé la toute première montre-bracelet à remontage automatique.

montre automatique skeleton dream

Les montres steampunk et squelettes sont-elles mécaniques ?

La réponse est évidemment oui. Avant l'invention du quartz et de l'électronique en général, à la fin des années 60, les montres étaient mécaniques. Les montres à remontage manuel avec une couronne, et les montres automatiques. Mais alors comment avoir l' énergie mécanique sans remontage manuel...

Une montre mécanique est actionnée par un ressort en spiral interne, qui fait tourner les engrenages, et qui donc transmet l'énergie aux aiguilles. Le ressort perd de l'énergie lorsque la montre fonctionne, de sorte que dans un mouvement de montre manuelle, le ressort doit être remonté périodiquement en tournant la couronne pour fournir l'énergie nécessaire au fonctionnement de la montre.

Un mouvement de montre à remontage automatique possède un mécanisme qui remonte le ressort moteur. La montre contient une masse oscillante (le rotor) qui tourne sur un pivot. Les mouvements normaux du bras de l'utilisateur font pivoter le rotor sur son axe, qui est fixé au mécanisme de remontage. Les mouvements de l'utilisateur se traduisent par un mouvement circulaire du rotor qui, par une série d'inverseurs et de réducteurs, enroule le ressort moteur. Il existe de nombreux modèles différents pour les mécanismes à remontage automatique modernes. Certains modèles permettent de remonter la montre alors que le rotor oscille dans une seule direction tandis que d'autres, plus avancés, ont deux cliquets et remontent le ressort moteur pendant les mouvements du rotor dans le sens horaire et antihoraire.

La montre automatique est donc Autonome ?

Entièrement remonté une montre typique peut stocker suffisamment d'énergie accumulée dans le ressort pour environ 1 jour, ce qui permet à la montre de continuer à fonctionner toute la nuit. Dans de nombreux cas, les montres automatiques peuvent également être remontées manuellement en tournant la couronne, de sorte que la montre peut être maintenue en marche lorsqu'elle n'est pas portée, et dans le cas où les mouvements du poignet du porteur ne sont pas suffisants pour la maintenir remontée automatiquement.

Les mécanismes à remontage automatique continuent de fonctionner même après que le ressort moteur soit complètement remonté. Si un simple ressort moteur était utilisé, cela provoquerait une tension excessive sur le ressort moteur. Pour éviter cela, un dispositif d'embrayage à friction est utilisé sur le ressort moteur afin d'éviter qu'il ne soit trop remonté.

Dans le canon glissant, le ressort moteur est fixé à un ressort d'expansion circulaire en acier, souvent appelé " bride ", qui presse contre la paroi intérieure du canon, qui a des dentelures ou des encoches pour le maintenir.

Tant que le ressort moteur n'est pas complètement enroulé, la bride maintient le ressort moteur par frottement sur la paroi du canon, ce qui permet au ressort moteur d'être enroulé. Lorsque le ressort moteur atteint un enroulement suffisant, sa force est plus forte que celle du ressort de bride, et un autre enroulement le détache des encoches et le fait simplement glisser le long, empêchant le ressort moteur d'être enroulé davantage. La bride doit saisir la paroi du barillet avec juste la bonne force pour permettre au ressort moteur de s'enrouler complètement mais pas trop. S'il s'agrippe trop lâchement, la bride commencera à glisser avant que le ressort moteur ne soit complètement enroulé, un défaut connu sous le nom de " fluage du ressort moteur " qui entraîne une réduction du temps de réserve de puissance.

Le mouvement automatique et les mouvements mécaniques.

Il se peut que votre montre à remontage automatique s'arrête occasionnellement pendant la nuit ou semble fonctionner lentement. Cela n'indique pas nécessairement un mauvais fonctionnement ou un défaut de la montre. Dans la plupart des cas, le problème est lié à la réserve de marche qui n'a pas été correctement amorcée ou qui peut résulter d'une action insuffisante du poignet lors du port de la montre.

Pour qu'une montre à remontage automatique fonctionne correctement, le ressort moteur doit avoir une réserve de marche suffisante. Beaucoup de gens ignorent qu'une montre à remontage automatique doit être remontée manuellement avant de pouvoir fonctionner automatiquement. C'est ce qu'on appelle le processus d'initiation. Sans le processus d'initiation, la montre ne fonctionnera jamais correctement ou régulièrement.

Pour déclencher la réserve de marche, la montre doit être remontée manuellement. Tournez la couronne du remontoir à la position 3 heures, dans le sens des aiguilles d'une montre pendant environ 40 tours. Ce vent de démarrage est généralement suffisant pour la plupart des montres automatiques.

Une fois le processus d'initiation terminé, la montre se remontera automatiquement (reconstituant la réserve de marche) au moyen d'une masse oscillante qui se déplace chaque fois que la position de la montre est modifiée par l'action du bras et du poignet.

Une montre à remontage automatique doit être portée au moins huit heures par jour pour maximiser la réserve de marche et le porteur doit rester actif. Si cela n'est pas possible, ou si la montre a été retirée du poignet pendant plus de 15-20 heures, le procédé doit être répété.

montre automatique steampunk noir

Lexique des montres automatiques et steampunk.

Reprenons les termes techniques, il est facile de s'y perdre, relisez l'article après avoir identifié plus précisément les pièces présentes dans votre montre :

 

  • Le rotor :c'est le poids semi circulaire attaché au mouvement qui tourne à 360° par les mouvements de l’utilisateur, ainsi remonte le ressort de barillet qui fournit l’énergie à la montre.
  • La couronne se trouve à l’extérieur du boîtier de la montre. Elle se tourne pour remonter manuellement la montre. Indispensable pour "initier" le mouvement.
  • Le ressort de barillet est comme un ruban, il comprime l'énergie pour la rendre sur la durée, la montre peut ainsi fonctionner plusieurs heures.
  • Le système de transmission transmet l’énergie accumulée dans le ressort de barillet jusqu’à la roue d’échappement.
  • L’échappement est une roue qui permet le passage de l’énergie des rouages à l’ancre.
  • Le balancier. Au centre du mouvement, le cœur de votre montre. Il effectue un mouvement de va-et-vient qui crée le fameux tic-tac.
  • Les rubis. Ces petits bijoux parfois synthétiques sont par leur dureté destinés à réduire les frottements et l’usure.

Voilà vaporistes, nous espèrons que l'article vous sera utile. Il est toujours intéressant de comprendre le fonctionnement de votre montre automatique, qu'elle soit squelette ou steampunk.

A bientôt pour un prochain article, merci de partager l'article pour nous soutenir.