Tout ce que vous devez savoir sur la Maison Victorienne

Publié par Steampunk Store le

Les Maisons Victoriennes ou le charme d'antan

Vous n'êtes pas sans savoir que le Steampunk se nourrit essentiellement de l'époque victorienne. Les maisons des classes supérieures sont d'un style et d'une beauté saisissante. La forme prime sur la fonction lorsqu'il s'agit de ces maisons décorées de manière ornementale. Lorsque vous imaginez une maison victorienne, vous pensez peut-être à une maison de poupée colorée ou à une imposante maison hantée ou abandonné.

 

Qu'est-ce que l' Architecture Victorienne ?

Maisons mitoyennes Victoriennes

L'architecture victorienne fait techniquement référence à l'époque et non à un style spécifique. Cette époque était, bien sûr, celle du règne de la reine Victoria en Grande-Bretagne, de 1837 à 1901. Le terme "victorien" n'a pas la même signification pour tout le monde. Mais en général, les styles qui sont le plus fortement associés à cette période mettent l'accent sur la verticalité, la décoration et un mélange de matériaux et de couleurs. 

Collections des Lampes Steampunk

De nombreux styles architecturaux sont nés de l'ère victorienne, mais les deux plus célèbres sont techniquement des reprises de styles architecturaux antérieurs, bien qu'ils aient eu leur propre vie et qu'ils aient été "souvent exubérants sur le plan décoratif, sans grand souci d'exactitude historique. C'est paradoxalement aux Etats-Unis que l'on trouve le plus de ces maisons d'époque extraordinaires. 

Chacun a des caractéristiques distinctes (notées ci-dessous), mais ils ont en commun de mettre l'accent sur les éléments verticaux - les maisons ont souvent deux ou trois étages avec de hautes fenêtres et des porches - et une ornementation détaillée qui frise l'exagération. Après tout, un thème récurrent de l'ère victorienne était la priorité donnée à la forme sur la fonction. Voici les différences et certaines des autres variations de style les plus notables.

Le style "Italianate"

Maisons Victoriennes Italianate

Ces maisons ont été popularisées en premier, à partir des années 1860 et jusqu'après la guerre civile aux Etats-Unis, en s'inspirant des villas italiennes du XVIe siècle. Les structures principales étaient des maisons assez simples, de forme rectangulaire, avec des toits à faible pente ou parfois plats qui dépassent assez loin des murs extérieurs. Les fenêtres sont hautes et étroites, souvent arrondies au sommet, et il y a de l'habillage décoratif encore et encore. Certaines sont même dotées d'une tour carrée ou d'une coupole qui s'élève au centre de la maison, ce qui renforce l'impression de villa toscane. 

Principales caractéristiques :

  • Toit à faible pente avec une belle avancée
  • Grandes fenêtres décorées de moulures
  • Coupole ou tour vitrée
  • Grand porche couvert protégeant l'entrée

 

Le style "Queen Anne"

Maisons Victoriennes Queen Ann

Ces maisons, qui ont été populaires aux États-Unis entre les années 1880 et 1920 environ, sont théoriquement une reprise du style prévictorien pendant le règne de la reine Anne (1702 à 1714), mais il y a très peu de ressemblance dans la pratique. Les maisons Queen Anne sont la quintessence des maisons victoriennes : Elles sont asymétriques, hautes de deux ou trois étages (ou plus), ont des toits à forte pente et sont dotées de grands porches enveloppants. Elles sont souvent ornées de décorations murales différentes et de garnitures ornementales, ce qui leur donne l'effet "pain d'épice" communément associé aux maisons victoriennes. Les couleurs sont généralement choisies entre deux ou trois teintes de manière à trancher les murs avec le toit. Certaines maisons Queen Anne possèdent également des tours octogonales (surmontées d'un toit rond et pointu) et des baies vitrées hautement décorées sans trop de subtilités.

 Principales caractéristiques :

  • De grandes maisons de deux, voire trois étages.
  • Des porches à un étage qui entourent souvent toute la maison.
  • Une forme asymétrique qui distingue les maisons victoriennes les unes des autres.
  • Des toits très pentus et des décorations multiples.

 

Le style "Gothic Revival"

Maison Victorienne gothic revival

Le néo-gothique est apprécié entre 1840 et 1860 pour les maisons, il est resté un style populaire pour les églises jusque dans les années 1940 principalement en raison de son association avec l'architecture ecclésiastique européenne. C'est dans le nord-est des États-Unis qu'il est le plus répandu où la première maison gothique américaine a été réalisée par Alexander Jackson Davis à Baltimore en 1832. Le gothique était surtout promu en tant que style rural pour les premières maisons de banlieue et de campagne ; ses conceptions uniques ne s'adaptaient généralement pas aux terrains urbains standard. On peut faire remonter le néo-gothique à l'Angleterre au environs de 1750 où l'on voit les styles médiévaux se mélanger et former un style cohérent.

 

Le style "Stick"

maisons victoriennes stick

Précurseur du style Shingle, le style Stick comprend des toits à forte pente, une charpente à colombages, des vérandas ouvertes en bâtons et une ornementation plate. Le style Shingle : Avec des bardeaux couvrant l'ensemble du bâtiment, ce style présente également des porches ouverts et une ligne de toit irrégulière.

 

Le Style "Second Empire"

second empire

Également appelé Napoléon III, ce style se caractérise par un toit mansardé (avec deux pentes sur tous les côtés et la pente inférieure plus raide que la supérieure), des lucarnes, des corniches moulées et quelques pavillons. Un style à la Française qui l'on retrouve peu en Angleterre mais beaucoup dans le nord-est des Etats-Unis comme à Boston. Les fameuses chambres de bonne qui se cache sous les toits sont typiques de ces maisons et bâtiments plutôt citadins. Hormis le toit le style est proche du style "italianate".

 

Le style "Folk Victorien"

Maison Victorienne folk style

Ce style est une version plus basique de l'architecture victorienne qui est symétrique avec un porche et un toit plus simple à deux versants. La diffusion de ce style s'est fait par l'expansion des chemins de fer dans les petites villes. Les éléments en bois produits en masse pouvaient être transportés rapidement et à bas prix presque partout. Les constructeurs de maisons se contentaient souvent d'ajouter des moulures et des ornements aux maisons traditionnelles. Il s'agit d'un style très courant dans les villes de l'Ouest Américaines du début du siècle, colonisées à cette époque.

 

Que sont devenues Les Maisons victoriennes ?

Exemples de Maisons Victoriennes

L'empire Britannique et son Commonwealth a permis de propager sa culture, et bien sûr l'architecture à toutes ses colonies et sur tous les continents. Ainsi on peut trouver des demeures dans des lieux surprenant comme Hong-Kong ou l'Inde en passant par Melbourne et bien sûr toute l'Amérique du nord. Dans ces pays de nombreux quartiers ont été construit à cette époque. Certains édifices splendides administratifs, militaires ou de cultes témoignent encore de cette époque de colonisation.

Si l' Epoque Victorienne s'est officiellement terminée en 1901, les styles architecturaux qui l'accompagnaient sont restés en place pendant une dizaine d'années, jusqu'à ce que le mouvement néocolonial les dépasse en popularité dans les années 1920. Mais au lieu de tomber en désuétude, les maisons victoriennes ont en fait été mal aimées au cours des décennies suivantes. Il fut un temps où la maison victorienne était considérée comme indésirable dans de nombreux quartiers. En effet, elle était devenue le stéréotype de la maison hantée sur lesquelles ont jetait les œufs à Halloween, la plupart étant vieillissantes et délabrées.

collections Montres a Gousset

Les maisons de style Queen Anne et Italianate ont gagné en popularité aux États-Unis entre le milieu et la fin du XIXe siècle, sous l'impulsion de l'Exposition internationale du Centenaire de 1876 (la première Exposition universelle officielle). Les progrès des techniques de construction, l'accessibilité accrue de divers matériaux et idées grâce aux nouveaux réseaux ferroviaires et la diffusion plus large des livres de modèles de maisons ont également contribué à populariser ces styles de maisons.

Les Maisons Victoriennes sont les plus nombreuses dans les villes américaines qui ont connu une croissance exponentielle au milieu du XIXe siècle : Cincinnati (Ohio), le Garden District de la Nouvelle-Orléans et Brooklyn (New York). C'est tout de même San Francisco qui concentre plus de cinquante mille maisons victoriennes, cela forme une architecture et une ambiance incroyable et démontre que la ville était plein essor à cette époque. Les plus célèbres sont sans aucun doute les "Painted Ladies", un bloc de maisons citadines de style Queen Anne peintes en trois couleurs ou plus.

Boutique Steampunk
L'article touche à sa fin, vous en savez surement plus sur la Maison Victorienne. A bientôt vaporistes.

← Article précédent Article suivant →

Articles populaires

Petite histoire de la Robe Victorienne
Petite histoire de la Robe Victorienne
Les Robes Victoriennes sont plus Modernes qu'on ne le pense. Peu de choses sont plus agréables à regarder que les rob...
En lire plus
Qu'est ce qu'une Redingote ?
Qu'est ce qu'une Redingote ?
La Redingote est un manteau d' Homme à col porté du XVIIIe au XXe siècle. Elle s'est surtout imposée au XIXe siècle, ...
En lire plus
Le Steampunk, un voyage hors du temps
Le Steampunk, un voyage hors du temps
Vous vous souvenez de la première fois où vous avez eu le béguin ? Eh bien, que diriez-vous d'un coup de foudre pour ...
En lire plus