Pourquoi mélanger le Style Gothique et Steampunk ?

Publié par Steampunk Store le

Qu'est ce que le Steampunk goth ?


Dans un environnement mondial où la douceur semble régner et où les gens sont plus connectés, et donc peut-être plus homogénéisés que jamais, les sous-cultures peuvent sembler en déclin. Mais c'est loin d'être le cas. Les sous-cultures englobent un plus large éventail de personnes que les jeunes d'aujourd'hui, comme l'ont montré les recherches de Paul Hodkinson sur les Gothiques et le vieillissement.

Architecture Steampunk Goth | Steampunk Store


Deux fois par an, un événement curieux se produit dans une petite ville côtière : le week-end gothique à Whitby. Organisé à l'origine comme un rassemblement gothique en 1994, le festival est aujourd'hui l'un des plus grands événements du calendrier gothique européen. Le festival n'attire plus seulement les gothiques, de nombreux amateurs de steampunk, entre autres, ont également commencé à y assister. Qu'est-ce que cela signifie pour la sous-culture aujourd'hui ? Avant de répondre revenons au fondamentaux...

 

Mouvement Gothique.

 

Le rock gothique est un genre de musique clairement défini qui est né du post-punk à la fin des années 1970 et au début des années 1980 et est souvent associé à la popularité des Sisters Of Mercy (bien que le chanteur Andrew Eldritch rejette toute association), ainsi qu'à Joy Division. Il comprenait aussi des groupes tels que Bauhaus, The Cure et Siouxsie and the Banshees par exemple. La musique est variée, mais elle est souvent caractérisée par un rythme de batterie lourd (dans une boîte à rythmes), des guitares rock, des voix masculines graves et, en contrepoint, une voix féminine aiguë. Mais il ne s'agit pas simplement d'une culture musicale. Le mouvement va chercher ses racines depuis le style architectural ou bien les romans sombres du même nom. Pour beaucoup, le gothique est un choix de vie.

Le gothique se caractérise avant tout par la notion d'une esthétique sombre, de sorte que le choix vestimentaire est souvent influencé par une sensibilité mélancolique (vêtements noirs, piercings, tatouages). Cela ne veut pas dire que la culture est misérable, comme le souligne soigneusement le livre de Catherine Spooner. En fait, l'humour ironique du Whitby Goth Weekend est évident si l'on regarde le festival annuel de football, avec des fans habillés en noir et des joueurs aux cheveux longs et noirs.

Abbaye whitby | Steampunk Store

Si les principes fondamentaux du week-end ghotique de Whitby sont liés à une affiliation culturelle et musicale très spécifique, celle-ci s'est quelque peu diversifiée ces dernières années. Ce festival attire désormais de nombreux participants qui ne s'identifient pas forcément comme des Goths. Ils célèbrent le spectacle de la mode et des opportunités photographiques. Beaucoup de ces personnes sont attirées par l'héritage littéraire de l'abbaye et de l'église Sainte-Marie, qui apparaît dans le roman Dracula de Bram Stoker en 1897. Cela a provoqué beaucoup d'agitation parmi certains des participants, qui y voient une digression de la sous-culture elle-même.

Bien sûr, les théories de la sous-culture font l'objet de débats de longue date sur la nature de l'authenticité et la délimitation des frontières, notamment l'idée de Sara Thornton sur le "capital sous-culturel" (1995), qui, selon elle, est liée à une affirmation du caractère distinctif et à une revendication de l'autorité sous-culturelle. Ross Haenfler note que si l'individualité, la tolérance et le libre jeu créatif sont souvent loués comme des marqueurs de la sous-culture, dans la pratique, il y a toujours des "batailles de hiérarchie".

Mais le festival, comme la sous-culture, ne s'arrête pas là : les récentes apparitions de l'équipe de synthé-rock William Control et du groupe dark wave berlinois Cold témoignent d'un nouveau type de son et d'une génération différente de participants.

 

Mouvement Steampunk



Cette diversification inclut également d'autres genres, comme le steampunk. En 2007, James Richardson-Brown (Captain Sydeian) a organisé la première rencontre steampunk à Whitby, qui coïncidait avec le festival. Depuis lors, les steampunks se sont réunis avec la communauté traditionnelle dans une série d'événements parallèles organisés au Rifle Club. Cela ne veut pas dire que ces sous-cultures ne se chevauchent pas : l'un des groupes steampunk les plus éminents, Abney Park, a dirigé l'événement principal à trois reprises. Un tel changement indique une fluidité au sein des deux sous-cultures.

L'auteur KW Jeter est souvent crédité d'avoir inventé le mot "steampunk", qu'il a plus tard identifié comme "un goût pour le laiton, le cuivre et le tic-tac, le sifflet de la technologie victorienne". Il caractérise le steampunk comme une résistance esthétique aux surfaces lisses de la production de masse contemporaine. De nombreux participants au steampunk adoptent également cet aspect du rétro-futur dans leurs vêtements.

Steampunk-Goth Girl | Steampunk Store

Contrairement au gothique, le steampunk est plus issu de la culture littéraire que de la culture musicale : il embrasse l'anachronisme et la science-fiction, avec des points de repère tels que H G Wells, Mary Shelley et Jules Verne. Le meilleur du Steampunk est ouvertement politique : le magazine Steampunk est proche de la politique radicale, y compris les débats sur le genre, l'activisme et l'anticapitalisme. Peut être qu'en France ce n'est pas aussi net, mais on préfère tout de même s'éloigner de cette société de consommation abrutissante.

Une artiste comme Unwoman, dont le nom de scène est clairement dérivé du roman dystopique de Margaret Atwood, The Handmaid's Tale (adapté en série, la servante écarlate), aborde nombre de ces thèmes dans son album The Fires I Started (2012). En même temps, The Men That Will Not Be Blamed For Nothing souligne l'aspect "punk" du genre, en punissant les inégalités de l'époque victorienne dans des chansons comme Third Class Coffin.

L'univers steampunk est synonyme de tons sépia, ainsi que d'une approche nostalgique mais non dépourvue de sens critique de l'époque victorienne. Elle englobe la technologie et la pratique des arts et métiers, mais il y a aussi un côté beaucoup plus sombre, que le capitaine Sydeian et d'autres ont qualifié de Steamgoth.

Steampunk Goth, la sinergie.

L'artiste Dr. Geof représente peut-être le mieux ce chevauchement steampunk/goth. Son art combine anachronisme historique, fantaisie, sous-cultures, fétiches et douce satire : en fait, il pourrait être utile de le situer dans des zones plus larges dites néo-victoriennes.

Et maintenant, où vont les sous-cultures ? L'idée d'une synthèse entre elles ne signifie pas nécessairement leur fin ; en fait, les idées de ce que Hodkinson appelle une approche "pick and mix" caractérisent le débat contemporain autour de ces identités. Pour les participants de Whitby, les ressentiments pourraient être atténués à l'avenir. La communauté steampunk s'est assurée son propre week-end à Whitby (février), ainsi que plusieurs autres événements consacrés à sa sous-culture particulière (le plus évident étant Lincoln's Asylum). Même à l'ère de la mondialisation, il semble que l'idée d'une appartenance localisée soit très importante. 

J'affirme que l'on puisse s'identifier principalement comme gothique et moins steampunk (et inversement). Malgré cela, on peut facilement participer à des événements steampunk et s'engager auprès de cette communauté (et inversement). Pourquoi cela ? Je trouve que bien que l'esthétique personnel soit différent de celui généralement adoptée par le steampunk, les goths et les steampunk ont beaucoup de points communs. L'une de mes choses préférées dans les deux scènes est qu'elles ont tendance à être des communautés particulièrement intellectuelles. Les goths et les steampunks sont généralement des lecteurs assidus et sont souvent très instruits (qu'ils soient formels ou autodidactes). J'attribue ce trait commun principalement au fait que les deux sous-cultures s'inspirent beaucoup de la littérature.

En résumé, les deux sous-cultures s'inspirent de la littérature de l'époque victorienne. Le gothique emprunte son nom et une grande partie de son esthétique au mouvement littéraire gothique. Bien que ce mouvement ait vu le jour bien avant l'accession au trône de la reine Victoria, ses œuvres les plus célèbres, dont Dracula de Bram Stoker, Dr. Jekyll & Mr. Hyde de Robert Louis Stevenson et, bien sûr, les diverses œuvres d'Edgar Allan Poe, ont toutes été publiées entre le milieu et la fin du XIXe siècle. On ne peut pas vraiment dire que la sous-culture gothique actuelle ait une scène littéraire unifiée, bien que de nombreux goths lisent les classiques de leur genre homonyme, ainsi que des fictions contemporaines dans des genres qui ont leurs racines dans le gothique comme l'horreur et le fantasme paranormal.

Le Steampunk se penche sur un domaine différent de la littérature victorienne - la science-fiction du XIXe siècle dite Gaslamp Fantasy. Des auteurs tels que H.G. Wells et Jules Verne sont considérés comme les ancêtres de la littérature steampunk. Alors que la science-fiction et le gothique ont tendance à être très différents dans leurs objectifs et leurs centres d'intérêt - le gothique, en particulier, est très rétrograde, se délectant de l'émerveillement et du mystère des temps plus simples des siècles passés, tandis que la science-fiction a tendance à être tournée vers l'avenir, imaginant les merveilleuses possibilités du futur - il existe un certain nombre d'œuvres qui font le pont entre ces deux genres et qui sont appréciées par les deux sous-cultures. Le Frankenstein de Mary Shelley est un roman pré-victorien traditionnellement qualifié de roman gothique mais généralement considéré comme un exemple précoce de science-fiction. Un écrivain beaucoup plus tardif, H. P. Lovecraft, est devenu le favori des steampunks et des goths pour son savant mélange d'horreur et de science.


Maintenant on pourrait se demander si le Steampunk n'est pas juste le Gothique avec des engrenages ?


Le Steampunk, c'est ce qui arrive quand les goths découvrent le marron." Cette citation, attribuée à l'écrivain Jess Nevins, circule sur Internet depuis un certain temps déjà. Cependant, je trouve que cette citation est trompeuse et qu'elle donne une vision plutôt réductrice des deux sous-cultures. Tout d'abord, je suis un gothique. J'ai découvert le steampunk et la couleur marron, et je trouve toujours que le noir est une couleur largement supérieure pour exprimer l'obscurité de mon âme. Mais plus important encore, ces sous-cultures sont bien plus que les couleurs qu'elles portent ...

Fille Vampire Goth | Steampunk Store

 

Steampunk contre Gothique , les différences.


Les Goths et les steampunks ont des esthétiques très différentes. Si certaines branches de la sous-culture gothique partagent l'intérêt du steampunk pour les vêtements victoriens, les deux groupes abordent leur style sous des angles différents. Le gothique consiste à embrasser le tabou et à voir la beauté dans l'obscurité. Pour cette raison, les goths sont particulièrement fascinés par la mode du deuil victorien popularisée par la reine Victoria après la mort de son mari. D'autres styles de goths comportent des éléments de mode fétichiste et punk ainsi que des images associées à la mort ou à l'occultisme.

Le Steampunk, quant à lui, se caractérise par son accent sur la créativité et sa mentalité de bricoleur. La mode Steampunk implique souvent un mélange de vêtements d'inspiration occidentale américaine et victorienne, accompagné d'éléments de machines ou d'autres technologies. Le Steampunk embrasse l'esprit de la révolution industrielle et célèbre le potentiel de l'intellect humain. Ainsi, les vaporistes aiment particulièrement créer des choses de leurs propres mains (DIY), en fabriquant souvent eux-mêmes des éléments de leurs vêtements.

En dehors de la mode, un autre aspect reconnaissable de la scène gothique et steampunk est leur musique. On peut dire que la sous-culture gothique est directement issue de sa musique, puisque le mot a commencé à être utilisé pour décrire les interprètes - et plus tard les fans - du rock gothique. Bien que d'autres genres musicaux aient été associés à la sous-culture gothique, notamment l'industriel, l'EBM et même le métal gothique, son origine spécifique dans la scène rock gothique reste essentielle pour la définition du gothique. La scène musicale steampunk est cependant un peu plus nébuleuse, peut-être parce que la musique semble être issue de la sous-culture existante plutôt que l'inverse. Bien que de nombreux groupes adoptent l'esthétique steampunk et utilisent même des paroles liées au steampunk dans leurs chansons, il n'existe pas vraiment de genre musical unifié identifiable comme "steampunk". Si vous assistez à un événement steampunk, vous entendrez probablement de la musique qui va du folk rock au cabaret sombre en passant par la synth-pop. Ainsi, bien que la musique occupe une place centrale dans les deux scènes, le son de cette musique et la relation entre la musique et la sous-culture sont très différents.



Aujourd'hui, la culture steampunk continue de se développer à travers sa littérature. La fantaisie et la science-fiction inspirées du steampunk ont explosé en tant que genre au cours de la dernière décennie, avec des œuvres d'auteurs tels que Gail Carriger, Cherie Priest et Robyn Bennis. Quelques romans steampunk sont considèrés quasiment comme du néo-gothique. Bien que le steampunk en tant que genre littéraire soit relativement jeune (si nous le considérons comme quelque chose de distinct de ses précurseurs victoriens), il est clair que ces livres prennent de l'ampleur.

Et finalement, pourquoi ne pas marier les deux ?


Dans l'ensemble, je suis attiré par le steampunk comme le gothique parce que les deux sous-cultures partagent de nombreux intérêts intellectuels communs. Les deux groupes célèbrent un héritage littéraire issu de l'époque victorienne. Les deux groupes considèrent l'amour de la littérature comme une caractéristique déterminante de leur culture. Et surtout, les deux groupes continuent à avoir une scène littéraire florissante où les lecteurs et les auteurs peuvent se réunir et contribuer à une conversation permanente sur ce qu'est la sous-culture et ce qu'elle signifie. Que votre choix soit noir ou marron, l'amour des livres transcende les frontières de la sous-culture. 

Voilà vaporistes, merci d'avoir lu cet article, et à bientôt pour un autre sur le monde enivrant du Steampunk !


Partager cet article



← Article précédent Article suivant →

Articles populaires

Cyberpunk, Steampunk et autres Univers Punk.
Cyberpunk, Steampunk et autres Univers Punk.
Nous allons vous faire découvrir les Univers voisins du Steampunk en quelques minutes seulement. Le Cyberpunk et le S...
En lire plus
Comment manger comme un anglais de l' Ère Victorienne ?
Comment manger comme un anglais de l' Ère Victorienne ?
Bien que le Royaume Uni aient été confrontés à de nombreux problèmes de santé publique, se pourrait-il que la société...
En lire plus
Qu'est ce que l' Art Steampunk ?
Qu'est ce que l' Art Steampunk ?
Nous avons déjà traité de ce sujet pour de nombreuses facettes de l'art rétro futuriste : Les Films Steampunk, avec ...
En lire plus