Quelle est l'origine des Montres Steampunk ?

Publié par Steampunk Store le

Ou l'histoire de l'horlogerie vue par le mouvement steampunk.

 

Bienvenue vaporiste. Comme tous fans de steampunk, nous adorons la belle mécanique. C'est un point central de nombreux livres de Jules Verne notamment dans 20000 lieues sous les mers. L' époque victorienne, berceau de la révolution industrielle fourmille d'inventions avec ses machines à vapeur et ses monuments qu'on adore dans le mouvement steampunk comme Big Ben ou la Bridge Tower. En bref mélangez l'époque de Sherlock Holmes avec de la science-fiction est propice à toutes les folies.

Outre les machineries à vapeur, la mécanique de précision est tout aussi fascinante. Quoi de plus beau que la mécanique horlogère, les engrenages et rouages en tous genres utilisés en DIY proviennent souvent de vieilles montres. Alors nous avions envie de retracer un peu l'histoire de l'horlogerie pour mieux s'approprier les codes et les secrets de cet univers passionnant.

L'être humain a toujours été fasciné par l'observation et la mesure du temps. De l'homme préhistorique à l'engouement pour la technologie moderne, le monde de l'horlogerie a vu une abondance d'appareils différents utilisés pour mesurer le temps. Les cadrans solaires et les horloges à eau étaient parmi les méthodes les plus courantes de suivi du temps avant l'invention de l'horloge mécanique à la fin des années 1200.

 

Quelle est l'origine des montres et de l'horlogerie vu par steampunk store

 

La mécanique qui permet de créer des garde-temps.

 

La plus ancienne montre est datée de 1530. En 1275, la première horloge mécanique a été inventée en Angleterre. La cathédrale de Salisbury, achevée en 1386, abrite l'une des plus anciennes horloges en état de marche. Cette horloge n'a pas de cadran et donne l'heure seulement en sonnant. Au début des années 1300, trois horloges mécaniques ont été construites en Italie. L'une était une horloge astronomique, la seconde sonnant une cloche toutes les heures et la troisième suivait les heures, le lever du soleil et les jours du mois. Au fil des années, les forgerons ont continué à construire des horloges avec des cloches qui sonnaient fort dans les manoirs et les villes.

Le XVIe siècle a vu l'utilisation du laiton, du bronze et de l'argent au lieu du fer autrefois utilisé. Dans les années 1540, l'industrie horlogère suisse est née parce que le réformateur John Calvin a interdit aux gens de porter des bijoux. Cela a forcé les bijoutiers à apprendre un autre métier, l'horlogerie. En 1574, la première montre de poche connue est réalisée en bronze avec des représentations religieuses sur le devant et le dos.

 

L'évolution et la maîtrise du temps.

 

L'horloge pendulaire a été brevetée par Christian Huygens en 1656 mais a été étudiée pour la première fois en 1602 par Galilée. L'horloge pendulaire a réduit la déviation dans le temps à environ 15 secondes par jour par rapport à la précision mécanique existante de 15 minutes par jour. Le mouvement du pendule permet de mesurer la force de gravité. Des scientifiques, dont Isaac Newton, ont étudié le pendule et ont aidé à mesurer avec précision la forme de la terre grâce à la force du mouvement. Au fil des ans, le pendule n'a pas seulement été utilisé à des fins scientifiques, mais il a également été perfectionné pour optimiser la précision au fil des heures, diminuant les décalages.

 

Histoire de l'horlogerie par steampunk store

 

L’avènement des montres de poche dites montres à gousset.

 

Si les montres de poche ont commencé à être produites à la fin du XVIe siècle, elles ne montraient que les heures. Ce n'est qu'en 1680 que les aiguilles des minutes ont été ajoutées. Les montres très chères étaient inabordables. Les premières occasions firent leur apparition 10 ans plus tard, bien que cette pratique pris du temps à se mettre en place, elle popularisa peu à peu ce type de montre. Quelques décennies plus tard, la montre de poche a remplacé l'ancienne montre pendentif. Ce changement aurait eu lieu après que Charles ii d Angleterre eut introduit les gilets. Grâce au port de la montre dans une poche plutôt que dans un pendentif, la forme a été aplatie et courbée pour éviter que les bords coupants ne dépassent et n'endommagent les vêtements. Le cadran est protégé pour la première fois par du verre en 1610.

 

Revenons à l'usage de l'horloge.

 

Les années 1700 voient la possession d'une horloge se généraliser dans presque chaque foyer. Les fabricants produisaient des horloges de toutes les formes et de toutes les tailles, y compris des boîtiers de grand-père et des horloges de table décoratives. Parce que les horloges devenaient de plus en plus courantes, la technologie s'est développée au fil du temps. L'échappement que George Graham invente en 1715, le mécanisme à ancre, apporte une plus grande précision. Le premier mécanisme à remontage automatique a été inventé en 1770 par Abraham-Louis Perrelet. Jean-Antoine Lépine a créé un mouvement plus fin en 1770 qui a également permis aux horlogers de fabriquer des montres plus fines, plus faciles à dissimuler. L'échappement à levier, bien qu'inventé en 1759, a été amélioré en 1785. Cet échappement était principalement utilisé en Grande-Bretagne, car les horlogers suisses utilisaient des échappements à cylindre jusqu'à la fin des années 1800.

 

La révolution industrielle et la production de masse.

 

Avec les progrès technologiques du XIXe siècle, les fabricants ont également pu développer leurs propres systèmes de duplication d'outils et de machines. La production de masse s'est développée aux États-Unis, principalement au Massachusetts et au Connecticut. Des matériaux moins chers ont permis la production en série de montres de poche qui ont été mises pour la première fois à la disposition des gens ordinaires. La production de masse exigeait également un changement dans la façon dont les montres de poche étaient remontées. A partir de 1860 environ, le remontage à clé a été remplacé par le remontage sans clé. Cela signifiait que la montre de poche était remontée en tournant la couronne.

 

 

La montre-bracelet pour vous... mesdames.

 

La première montre-bracelet a été créée en 1812, pour s'adapter au poignet de la reine de Naples. Elle avait déjà été introduite dans les années 1570, mais elle était décrite comme une montre à bras. Les montres-bracelets étaient principalement portées par les femmes, car elles étaient sujettes aux intempéries, c'est pourquoi les hommes portaient des montres de poche. Les montres-bracelets sont devenues plus populaires chez les hommes de l'armée. En 1880, Constant Girard, de Girard-Perregaux, produit en série deux mille montres-bracelets pour les officiers de marine allemands. L'aviateur brésilien Alberto Santos-Dumont était à la recherche d'une montre qui lui permettrait de garder les deux mains sur les commandes tout en chronométrant les vols. Il s'est tourné vers son bon ami Louis Cartier pour trouver une alternative. Cartier et son horloger Edmond Jaeger ont mis au point la montre-bracelet Santos, popularisée par Santos-Dumont qui la portait pendant ses vols.

 

La première Guerre Mondiale et l’avènement de la montre-bracelet.

 

Pendant la Première Guerre mondiale, une montre de poche signifiait que pour garder un œil sur l'heure, les soldats ne pouvaient pas transporter tout leur équipement. Pour garder les mains libres, on leur donna des montres-bracelets appelées "montres de tranchées". Ces premières montres-bracelets étaient fabriquées avec des mouvements de montres de poche, certaines marques mettaient la couronne à 12 heures, d'autres la portaient à 3 heures. Ils étaient portés sur des lanières de cuir et permettaient une coordination précise des manœuvres et des attaques. Les montres-bracelets font maintenant partie de la trousse de l'officier pour le front. Ils devaient avoir une montre-bracelet lumineuse et un cristal incassable, qui devaient aussi être achetés individuellement plutôt que fournis par l'armée. Parce que les hommes devaient acheter leurs propres montres, il y avait beaucoup de publicités vues partout, ce qui aidait à populariser les montres-bracelets.

 

 

Le xxe siècle, le développement moderne.

 

En 1930, le premier chronomètre a été breveté par la Breitling Watch Company, bien qu'il ait été inventé dans les années 1770. Le chronographe, bien que semblable à un chronomètre, mesure le temps en plus d'enregistrer les incréments de temps. Les premières montres électroniques ont été introduites à la fin dans années 50. Les aiguilles étaient déplacées mécaniquement, mais le balancier était alimenté par un solénoïde, un fil mince enroulé autour d'un noyau métallique produisant un champ magnétique lorsqu'un courant électrique est traversé. Ces montres préfiguraient la montre à quartz, introduite en 1969. La montre à quartz a retiré toutes les pièces mobiles des montres mécaniques et les a remplacées par une pile. Cela signifiait que les montres devenaient plus simples et pouvaient maintenir une meilleure précision sans nettoyage ni huilage. Ces montres à quartz étaient commandées par un circuit alimenté par pile plutôt que par un mouvement à remontage automatique. Les montres à quartz utilisaient des compteurs numériques plutôt qu'un train de roues pour additionner les battements afin de suivre l'heure, ce que l'on trouve encore aujourd'hui dans les montres à quartz.

Les montres sans quartz sont encore fabriquées aujourd'hui, principalement par des marques suisses de luxe. Beaucoup sont créés à la main et présentent des surfaces polies à la main, du cadran jusqu'aux plus petites vis. La production de ces montres est une véritable forme d'art que peu de gens possèdent.

 

L'avenir des montres.

 

L'argent, l'acier inoxydable et l'or ont tous été des matériaux horlogers courants, les entreprises ont expérimenté l'utilisation du titane et des fibres de carbone dans la conception de leurs boîtiers ainsi que l'utilisation de l'aluminium et du platine. Ces dernières années, les montres ont été fabriquées avec des matériaux encore plus high-tech comme le silicium et la céramique. Certains de ces matériaux se retrouvent également dans les mouvements de montres, pas seulement dans les boîtiers. 

L'horlogerie a toujours été indissociable de la technologie et des inventions. Nous l'avons vraiment constaté au cours des dernières décennies avec les montres à quartz et les montres connectées. Désormais, avec l'expansion de la technologie dans l'industrie de l'informatique et de la téléphonie mobile, les entreprises ont expérimenté la "smart watch". Ces montres ne sont pas seulement réservées aux horlogers, car les éditeurs de logiciels ont consacré beaucoup de temps à la recherche de ces microtechniques.. Apple a introduit l'iWatch, et vous pouvez également trouver le Google Watch et l'Android Wear. Pour suivre le rythme de ces montres intelligentes, de nombreuses marques de montres de luxe introduisent maintenant leur propre technologie intelligente. TAG Heuer a également annoncé sa propre collaboration avec Google et Intel pour créer une montre intelligente. Des marques telles que Montblanc, Frédérique Constant, Alpina, Mondaine et Movado ont également fait des annonces de montres intelligentes.

 

Mais pourquoi utiliser une montre mécanique de nos jours ?

 

La montre mécanique a failli mourir avec l'engouement pour les montres à quartz, mais elle a été ramenée à la vie. Malgré toutes les nouvelles avancées technologiques et les nouveautés, les montres mécaniques sont là pour rester. Il y a une beauté dans la fabrication et l'innovation mécanique de ces montres qui possèdent un véritable charme. C'est le cas des collectionneurs de montres anciennes, qui s'efforcent de trouver des montres classiques fabriquées avant l'arrivée de la smart watch. Ces nouvelles technologies et ces montres connectées ont une durée de vie courtes et sont sujettes a être vite remplacées. C'est tout l'opposé des montres mécaniques qui traversent les décennies avec panache.

Dans le mouvement steampunk c'est cela qu'on aime, les montres squelettes ou les montres à gousset qui nous transportent dans la période victorienne, dans les romans de Jules Verne ou ceux d'Albert Robida. Nous avons la nostalgie de la mécanique ancienne, fiable et soignée, vestige d'un temps où la montre était un objet transmis de génération en génération. 

Voilà vaporiste, à bientôt.

En espérant vous transmettre un peu de notre passion pour cette industrie horlogère si proche du steampunk. 


Partager cet article



← Article précédent Article suivant →

Related Posts

Etes vous Dieselpunk ou Steampunk ?
Etes vous Dieselpunk ou Steampunk ?
Bienvenue vaporiste, voila un moment que j'attends de pouvoir aborder le sujet du Dieselpunk.    Et pourquoi donc cer...
Read More
Guide d'achat des Montres de Poche
Guide d'achat des Montres de Poche
Nous allons voir les différentes caractéristiques des montres de poche, appelées aussi montres à gousset, ceci afin d...
Read More
Comment le Steampunk s'inspire t'il de l'époque victorienne ?
Comment le Steampunk s'inspire t'il de l'époque victorienne ?
L'époque victorienne est une période faste. L'empire britannique est alors à son apogée et l'époque est une ère de ch...
Read More